Home

ESQUISSE DES GENEALOGIES YEVOL

  1. – Les YEVôL des ethnies BETI ou EWONDO sont appelés ESôM ou YESôM ou MVô’Ö ESôM. Ils se retrouvent près de Yaoundé, dans les villages Nkolbisson, Nkolgui près de Metet, et dans la région entre Ngoulemakong et Ngomedzap. On retrouve également des familles Esôm installées avec d’autres familles yévôl dans des villages Bulu (Ex. : Njantôm, la famille Evezô’ô).
  2. – Les Yevôl des ethnies NTUMU et MVAE (également implantées en Guinée Equatoriale et au Gabon) sont dénommés ESAMVINI, ESANYôK et NK’ôJOE.
  3. – Chez les Bulu il est convenu de regrouper les YEVôL en 9 « clans », 9 étant chez l’homme Bulu un chiffre sacré.
  1. Mvô’ô Amvela
  2. Mvô’ô Ase Ango
  3. Mvô’ô Aze Minanga
  4. Mvô’ô Esamale
  5. Mvô’ô Esa Nsouk
  6. Mvô’ô Esônô
  7. Mvô’ô Meva m’Ekanga
  8. Mvô’ô Obam
  9. Mvô’ô Zambe

Généalogie


L’arbre généalogique commun aux Yévôl, ainsi qu’il a pu être reconstitué est le suivant :

  1. Meyeme Bôtô (qui serait fils de Koa Beyeme, et aurait eu deux frères : Beyeme Koa et Ndemba Koa) engendra Mebee Kôa ,
     
    Généalogie
  2. Mebee Kôa engendra ôvôlô Mebee
     
    Généalogie
  3. Ovôlô Mebee engendra Ngo’o ôvôlô
     
    Généalogie
  4. Ngô’ô Ovôlô engendra trois fils : Kulu Ngô’ô, Mvini Ngô’ô et Nyô’ô Ngô’ô
    • Mvini Ngô’ô et Nyô’ô Ngô’ô s’installèrent dans la région qui s’étend de l’extrême sud du Cameroun jusque dans la partie nord du Gabon actuel. Ils formèrent les claNs Esamvin et Esanyô’ô (Esanyôk)
    • Kulu Ngô’ô engendra trois bils : Abô Kulu, Nganda Kulu et ôjoé Kulu.
      • Nganda Kulu engendra Esômô Nganda qui a formé le clan Yesôm ou Esôm installé en pays Ewondo–Beti.
      • ôjoé Kulu a formé le clan Nk’ôjoé qui peuple une partie du Département de la Vallée du Ntem, du nord du Gabon et de la Guinée Equatoriale.
    Généalogie
  5. Abô Kulu engendra deux fils : Dimi Abô et Male Abô.
    • Male abô forma le clan Mvô’ô Esamale principalement installé à Afàne par Mvangane, mais également chez les Mekouk (Ngumba) à Bidjoka près de Lolodorf.
    Généalogie
  6. Dimi Abô engendra Aba Dim (i) ;
  7. Aba Dim (i) engendra Mbô’ô Aba ;
  8. Mbô’ô Aba engendra Meja me Mbô’ô ;
  9. Meja me Mbô’ô engendra Zam Meja ;
  10. Zam Meja engendra Nkôm (ou Nkômô) Zam ;
  11. Nkôm Zam engendra deux fils : Otye Nkôm et Mvu Nkôm

Généalogie

Descendance Mvu Nkôm

  1. Mvu Nkôm eut un fils unique nommé Endôm Mvu ;
  2. Endôm Mvu engendra deux fils : Embamba Endôm et Medumba m’Endôm
    • Embamba Endôm a eu pour enfant Koé Embamba qui a formé le clan Esakoé
    • Quant à Mendumba m’Endôm il engendra Eben Mendumba dont est issu le clan Esaebeñ (ou Es’ebeñ)
    Généalogie

Descendance Otye Nkôm

Otye Nkôm qui était l’aîné de la famille Nkôm eut quatre enfants : Ekate Otye, Eba Otye, Odou Otye, Ayôm Otye.

  1. Ekate Otye n’a pas beaucoup proliféré, cependant une petite famille Esa Kate (Ava Eten de fils Eteng Mbôm) vit à Nko’étyé
  2. Eba Otye engendra Anje Eba
    • Anje Eba engendra Betu’u Anje
    • Betu’u Anje engendra Zanga
    • Zanga Betu’u engendra Esônô Zanga qui a formé le clan Mvô’ô Esônô
  3. Odou Otye engendra Nnanga ôdou
    • Nnanga ôdou engendra Ngômô Nnanga
    • Ngômô Nnanga engendra Ekanga Ngômô qui a formé le clan Mvô’ô Meva (m’Ekanga) et son frère Nnanga Ngômô
  4. Ayômô Otye engendra Môtô Ayômô et Ze Ayômô

 

Descendance Môtô Ayômô

Môtô Ayômô eut cinq enfants : Ngui (ou Nguu) Môtô, Asam Môtô, Evô Môtô, Ekuma Môtô et Afeme Môtô

Généalogie

  1. Nguu Môtô engendra deux fils Ase Nguu et Ole Nguu
     
    Généalogie
    1. – Ase Nguu engendra deux fils Mfu’u Ase et Ango Ase
       
      Généalogie
      • Mfu’u Ase engendra Obam Mfu’u qui forma le clan Mvô’ô Obam Mfu’u (ou simplement Mvô’ô Obam) et Amvela fondateur du clan Mvô’ô Amvela.
         
        Généalogie
      • Ango Ase engendra Eduma Ango qui aurait sa descendance chez les Mvele du côté d’Awaé, Ase Ango est à l’origine du clan Mvô’ô Ase Ango et Engolo Ango
         
        Généalogie
    2. – Ole Nguu engendra Mengô’ô
      • Mengô’ô engendra Nsuk Mengô’ô qui forma le clan Mvô’ô Esansuk
  2. Asam Môtô engendra Ndumba Asam
    • Ndumba Asam engendra Anjeme Minanga mi Ndumba
    • Minanga mi Ndumba engendra Azele Minanga qui forma le clan Mvô’ô Azeminanga
    • Azele Minanga engendra Zengue Azele
    • Zengue Azele engendra Ondoua Zengue et Nkôm Zengue
  3. Ekuma Môtô engendra Ngô’ô Ekuma (d’où serait partie la famille Ese Bôndane)
  4. Evô Môtô engendra Ole Evô
    • Ole Evô engendra Ekoko Ole (Mvô’ô Mbita) et Zambe Ole qui forma le clan Mvô’ô Zambe.
  5. Afeme Môtô dont la descendance numériquement faible (Mvô’o Afem) a été assimilée dans le clan Mvô’ô Aze Minanga de Nkô’étyé.

En les reprenant par générations, nous pourrions classer les ancêtres Yévôl ainsi :

1ère génération : Meyene Bôtô
2ème génération : Mebee Kôa
3ème génération : Ovôlô Mebee
4ème génération : Ngo’o ôvôlô
5ème génération : Kulu Ngo’o, Mvini Ngo’o, Nyô’ô Ngo’o
6ème génération : Abô Kulu, Nganda Kulu, ôjoé Kulu
7ème génération : Dimi Abô, Male Abô
8ème génération : Aba dimi
9ème génération : Mbô’ô Aba
10ème génération : Meja me Mbô’ô
11ème génération : Zame Meja
12ème génération : Nkôm (ô) Zam
13ème génération : Mvu Nkômô, Otye Nkômô
14ème génération : Endom Mvu, Ekate Otye, Eba Otye, ôdou ôtye, Ayômô Otye
15ème génération : Embamba Endom, Medumba m’Endom, Anje Eba, Nnanga Odou, Môtô Ayômô, Ze Ayômô
16ème génération : Koé Embamba, Eben Medumba, Betu’u Anje, Ngom Nnanga, Nguu Môtô, Asam Môtô, Evô Môtô, Ekuma Môtô, Afem Môtô
17ème génération : Zanga Betu’u, Ekanga Ngom, Nnanga Ngom, Ase Ngulu, Ole Nguu, Ndumba Asam, Ngo’o Ekuma, Ole Evô
18ème génération : Esônô Zanga, Mfu’u Ase, Ango Ase, Mengô’ô m’Ole, Anjeme Minanga mi ndumba, Ekôkô Ole, Zambe ôle
19ème génération : Obam Mfu’u, Amvela Mfu’u, Nsuk Mengô’ô, Azele Minanga, Eduma Ango, Ase Ango, Engôlô ango
20ème génération : Zengue Azele
21ème génération : Ondoua Zengue, Nkôm Zengue

On observera ainsi que les « neuf » clans Yévôl de la tribu Bulu se sont constitués essentiellement avec la 17ème, la 18ème et la 19ème génération, le clan le plus ancien étant Mvô’ô Esamale.

Où sont installés les Yevôl de l’ethnie Bulu ?

En dehors des Yevôl qui se retrouvent hors du champ culturel Bulu et que nous avons signalé plus haut, les clans Yevôl suivants sont tous, à quelques exceptions près, concentrés dans le Département de la Mvila, et installés sur les divers axes routiers ci–après qui partent d’Ebolowa :

  1. Mvô’ô Amvela
    Axe Mekotô Jaman, ils sont à Efoulan, Minkeng, Binyina, Melane me Yévôl, Mfàlà, Afanengong, Nkutu, Mekôk.
    Axe Mbil Bekôn dans le village Akak–Yévôl
    Route Sangmelima Djoum, village Avebe
  2. Mvö’ô Ase Ango
    Axe Mekotô Jaman, ils sont dans les villages Mbong, Mekôk
    Route Yaoundé, villes Nnemeyong 1, Ke’eke, Adjap–Yévôl, Ekuk, Mvii
    Axe Mbil Bekôn, une famille se trouve dans le village Nko’étyé
  3. Mvô’ô Aze Minanga
    Axe Mekotô Jaman : dans les villages Olem, Njantôm, Mebem
    Axe Mbil Bekôn : les villages Nko’étyé centre, Akône Etyé, Adjap Yévôl, Mbil Bekôn
  4. Mvô’ô Esamale
    Route Mvangane : les villages Afàne (chez Essim’Oyono)
    Vers Lolodorf : dans le village Bidjoka
  5. Mvô’ô Esansuk
    Axe Mekoto Jaman : village d’Abôk Ntômba et deux familles à Mbong
    Axe Mvangane par Nselang, dans le village Biba
    Route Mvangane Sangmelima : à Zô’é Befam
  6. Mvô’ô Esônô
    Axe Mekotô Jaman : dans les villages Ngalane 1, Afanengong, Mvo’Essonô, entrée Lolodorf
    Axe Mvangane par Nsélang : Nlupesa, dans le village Adjap Mvô’Essônô
  7. Mvô’ô Meva m’Ekanga
    Axe Mekotô Jaman : dans les villages Amvam, Mvila Yévôl, Nkoutou, Afane Yévôl
    Axe Mbil Bekôn : village Nkong Ejôme
    Mais également la grande famille Elazô’ô Nkôtô, dans l’Arrondissement de Djoum par Sangmelima. On les appelle là–bas Esangong, mais ce sont des Yévôl.
  8. Mvô’ô Obam
    Axe Mekotô Jaman : dans les villages Tyangue, Efoulan (quartier Siakone), Afanengong Adjap, Mbong, Njantôm, Akom, Minkeng, Binyina
    Axe Mbil Bekôn : les villages Esangong, Bibulumame
    Route Yaoundé : Mekalat me Yévôl
  9. Mvô’ô Zambe
    Axe Mekotô Jaman : les villages Afanengong Evele et une famille à Mbong–Yévôl
    Mbil Bekôn : dans le village Nloupesa
    Route Mvangane–Sangmelima : village Akomesing
Esquisse réalisée par Marcel Essi Mba’ale 
Juin 2007

Cet arbre généalogique a pu être reconstitué notamment à partir d’une part, des travaux de l’ »Esulane Yevôl » de 1922 transcrits en 1926 par le Secrétaire Général Ango Mfu’u de Tyangue et recueillis en 1960 par Eba Ella d’Akak Yévôl devenu, à son tour Secrétaire Général de l’Esulan Yévôl, du Règlement Intérieur « Kpwas ya Ayoñ ôwôlô Mebe’e » de 1962, d’autre part, à partir des archives familiales de Ntonga Meye d’Amvam–Yévôl.

Donnez votre opinion de cet article
 

Accueil Copyright © 2008-2011, Culture Vive