Page d'Accueil

Le ciment rarissime au Cameroun
Les pays voisins membres de la CEMAC préoccupés

   

Alors que les signes visibles d’une économie camerounaise qui se relève apparaissent de plus en plus évidents et qu’on voit des grands chantiers ici et là, le B.T.P. doit malheureusement faire avec une pénurie de ciment qui oblige de nombreux chantiers à l’arrêt des travaux. Certains n’hésitent pas à provoquer des pénuries fictives pour la spéculation ou peut–être pour des raisons politiques.

Plus difficile encore est de se procurer quelques sacs de ciments (5 500 FCFA/sac) pour les simples usagers ; manifestement la seule cimenterie du pays (CIMENCAM) qui a le monopole ne parvient plus à satisfaire une clientèle qui s’étend au–delà des frontières du Cameroun en attendant que la nouvelle Cimenterie se mette en place à Limbe et lance ses premiers sacs sur le marché en 2009. Pour l’instant le gouvernement a choisi d’autoriser les opérateurs économiques à importer. Un émissaire du Premier Ministre centrafricain a été reçu par son homologue camerounais ; signe d’impatience et de préoccupation dans la CEMAC.

 
 

Accueil Copyright © 2008-2011, Culture Vive