Page d'Accueil

Suivons la Voie de la Normalisation a été Nécessaire

   

La normalisation, les normes et le système normatif, c’est ce qu’il faut retenir de la campagne nationale d’information
lancée en janvier 2010 sur la nouvelle norme du ciment.

A l’ère où le XXème siècle semble être celui du service, tous les domaines ont assimilé référentiels de bonnes pratiques et méthodes du marché. Standards de facto et normes s’imposent, avec des niveaux de maturité plus ou moins variés désormais opposables à tous. La normalisation s’inscrit aujourd’hui dans un cadre mondial. Son champ d’action s’élargit avec l’apparition de nouveaux documents normatifs.

La mondialisation a aussi joué un rôle prépondérant dans le développement de la normalisation, pour faciliter la libre circulation des produits au sein de leur zone géographique et éviter des entraves aux échanges commerciaux sous pression.

C’est dans ce sillage que s’inscrit la campagne nationale d’information sur la nouvelle norme du ciment lance au Cameroun en janvier 2010 par le Comité Technique CT 06 sous la houlette du Ministère de l’Industrie, des Mines et du Développement Technologique. Pour mieux comprendre ce nouveau langage, l’apport de l’Organisation Internationale de la Normalisation (ISO) et de l’Association Française de Normalisation (AFNOR) aura été nécessaire . Car la normalisation a pour objet de fournir des documents techniques de référence, qui constituent la norme, concernant les produits ou des services dans un environnement réglementé.

La norme offre un facteur de qualité, de sécurité tout en réduisant les entraves lors des échanges. Elle constitue également une base d’échange, permet d’établir un référentiel. Homologué par les pouvoirs publics pour la valorisation des produits et services.

Les nouvelles normes de ciment au Cameroun portent essentiellement sur les propriétés physiques et chimiques qui rentrent dans sa composition. Ainsi donc l’on retient qu’il sera effectué systématiquement des contrôles réguliers tant sur le ciment importé que celui fabriqué au Cameroun, afin de garantir la qualité ainsi que la sécurité dans les constructions d’édifices des grandes agglomérations et grands chantiers de la République.

 
 

Accueil Copyright © 2010, Culture Vive