Page d'Accueil

20 mai 2008, 36 ans d’Etat unitaire

   

20 mai 2008, 36 ans d’Etat unitaire : une Fête Nationale sur fond d’accalmie politique aux lendemains de la reprise en mains de l’ordre public par les forces de droit suite aux manifestations sociales des 24 au 27 février 2008

Mardi 20 mai 2008, les festivités du 36ème anniversaire de l’Etat unitaire se sont déroulées sur l’ensemble de l’étendue du territoire camerounais et dans ses représentations diplomatiques. Les manifestations étaient fastes à Yaoundé, à Douala comme dans l’ensemble des localités du pays avec retraites au flambeau et en grandes pompes défilés militaires, civils et motorisés.

Comme de tradition depuis quelques années le Président Biya a invité des hôtes particuliers ; bien que ne sacrifiant pas à l’habitude de ses pairs voisins dont le parterre d’invités de marques se compose souvent des collègues chefs d’Etats, on notera notamment la présence à Yaoundé du Ministre français chargé de l’immigration Brice Hortefeux et du DG de la société française SOFEMA partenaire de l’armée camerounaise en matière de fourniture d’équipements militaires.

Pour la première fois on aura également remarqué dans la tribune présidentielle à côté du chef de l’Etat, à sa gauche, son épouse Chantal Biya. La soirée s’est achevée par une réception au Palais de l’Unité de nombreux invités de la fine fleur de ce que le Cameroun compte dans les différents domaines de la société aussi bien dans l’armée, que dans le gouvernement, les Directeurs Généraux des Sociétés, les Ambassadeurs et Représentants des Organisations Internationales, les autorités religieuses et autres, alors qu’une autre aile du palais accueillait différents autres hôtes d’origines diverses. A signaler les nombreux feux d’artifice venus agrémenter l’évènement.

Dans l’ensemble, contrairement à d’autres années où la Southern national Cameroun Council (SNCC, un mouvement indépendantiste de la partie anglophone) brille souvent par quelques velléités de revendications pour porter un coup à la sérénité de l’évènement, le 20 mai 2008 s’est passé dans une accalmie politique aux lendemains des manifestations sociales auxquelles on a assistées du 24 au 27 février et ayant entraîné arrestations, procès et condamnations que l’on sait.

 
 
 

Accueil Copyright © 2008-2011, Culture Vive