Accueil | Culture | Cuisine | Art | Maisons | Contes

Blagues 1

Cela se passe dans un asile de fous
Un Inspecteur de l’établissement est avec le Directeur de l’établissement. Soudain dans le couloir traverse un fou qui fait la locomotive tchou…. Tchou… tchou….. tchou avec les bras et le sifflet. L’Inspecteur dit alors :
  1. Ah ! C’est quand–même triste de voir ça, n’est–ce pas ?

Et le Directeur de répondre :

  1. Hé oui hélas ! Surtout pour moi qui ne supporte pas la fumée…. !

_____________________________________
Sarkozy est le seul qui a été obligé de passer par l’Elysée pour devenir Premier–Ministre.

__________________________________________________________________
C’est un malade qui s’est fait greffer deux oreilles. Il va voir le docteur quelques semaines plus tard. Le docteur lui dit :

  1. Tout  va bien ?

Le patient lui répond :

  1. Ouais tout va bien. Je peux vous demander quelque chose ?  Est–ce qu’on ne m’a pas greffé des oreilles de femme ?

Le docteur répond étonné :

  1. Oui mais comment le savez–vous ?

Le patient répond :

  1. Parce que j’entends tout mais ne comprends rien.

__________________________________________________________________
Une personne âgée demande à son médecin :

  1. Que faut–il faire pour mourir vieux ?
  2. Arrêter de fumer, de boire, de faire la fête, de manger trop lourd et de faire l’amour.
  3. Alors si je me prive de tout cela, je deviendrais vieux ?
  4. Je ne sais pas mais ce que je vous garantis c’est que le temps va vous paraître très très long.

__________________________________________________________________
Une blonde fait l’amour avec un mec. Au bout d’un moment elle lui demande :

  1. T’as pas le Sida au moins ?
  2. Mais non !

Ils continuent, puis la blonde redemande :

  1. T’es vraiment sûr que t’as pas le Sida ?
  2. Mais je te dis que non ! Et puis pourquoi cette question ?
  3. Parce que ça me ferait chier de le choper une deuxième fois !

_________________________________________________________________
Une femme dit à son mari qu’elle veut avoir un enfant mais le mari hésite beaucoup.  Voulant insister la femme lui dit :

  1. Tu sais chéri, j’aimerais goûter à l’instinct maternel.

Son mari répond alors :

  1. Tu n’as qu’à retourner chez ta mère !

_________________________________________________________________
Une mère sort avec son tout jeune fils et rencontre en chemin une de ses amies fort jolie.

  1. Grégory, ordonne la mère, embrasse la dame !
  2. Non maman !
  3. Enfin Grégory, obéis c’est un ordre !
  4. J’ai dit non maman !
  5. Mais ne fais pas ta mauvaise tête ! Pourquoi ne veux–tu pas embrasser la dame ?
  6. Parce que papa a essayé hier et il a reçu une paire de gifles !

_______________________________________________________________
Un vieux milliardaire téléphone à une conseillère du cœur :

  1. J’ai 62 ans et je suis follement amoureux d’une superbe jeune fille de 19 ans. Pensez–vous que j’aie plus de chance de l’amener à m’épouser si je lui dis que j’ai juste 50 ans ?

La conseillère répond :

  1. A mon avis, vous feriez mieux de lui dire que vous approchez 80 ans.

_____________________________________________________________
Un patron fou de rage, fait irruption dans le bureau de sa blonde secrétaire.

  1. Vous n’entendez pas le téléphone ? Cela fait 5 minutes qu’il sonne et vous ne décrochez pas ???
  2. Oh non, répond tranquillement la blonde femme. J’en ai eu assez de prendre les communications. Ce n’était jamais pour moi de toute façon !

______________________________________________________________
Lundi à l’atelier, un jeune apprenti se plaint à son collègue de travail :

  1. J’en ai marre de ce monde d’individualistes. Personne n’est prêt à lever le petit doigt pour aider son prochain.
  2. Qu’est–ce qui te fait dire ça ? Demande l’autre.
  3. Regarde, ce week–end, mon beau–frère est venu manger à la maison. Comme je dois réparer mon Peugeot, je lui demande :
  4. Tu ne pourrais pas me prêter 100 euros pour que je puisse réparer mon scooter ?
  5. Eh bien, tu me croirais si tu veux, ce pourri me les a refusés !

Et le collègue :

  1. Je te préviens tout de suite : moi aussi je suis un pourri !

_____________________________________________________________
La maîtresse demande :

  1. Paul que veux–tu faire plus tard ?
  2. Docteur Madame !
  3. Très bien Paul et toi Rémi ?
  4. Eboueur Madame !
  5. Ah bon ? Quel drôle d’idée ! Et toi Toto ? Que veux–tu faire ?
  6. Etre le plus poilu du monde !
  7. Ah bon et pourquoi ça ?
  8. Si vous saviez ce que ma sœur se fait comme argent avec un petit triangle de poil !

______________________________________________________________
Le pharmacien au client :

  1. Ah non Monsieur, je ne peux pas vous donner de l’arsenic comme ça, il vous faut une ordonnance.
  2. Et si je vous montre la photo de ma belle–mère, ça va ?

_____________________________________________________________
Quelle est la différence entre le chocolat et la belle–mère ?
Le chocolat, ça constipe et la belle–mère, ça fait chier !
_____________________________________________________________
Une femme demande à son mari :

  1. Mais mon amour… pourquoi te mets–tu toujours à la fenêtre quand je chante ?
  2. Mais, chérie, pour que les voisins ne croient pas que je te tape dessus !

____________________________________________________________
Cela se passe dans un avion en plein vol en proie aux turbulences dues au poids de l’avion (à la surcharge).
Appelés à trouver rapidement une solution, les membres de l’équipage prient les passagers de coopérer. Le commandant prévient alors les passagers après avoir réfléchi.

  1. Nous devons nous débarrasser de tous les bagages pour alléger l’avion et éviter la catastrophe.
  2. Allez–y commandant, ce n’est pas grave, tant qu’on sauvegarde nos vies. Répondent les passagers.

Plus tard, la situation se dégradant, l’équipage explique aux passagers qu’il faut passer au plan B qui consiste à expulser des passagers, choisis par ordre alphabétique, de l’avion. Du moins, jusqu’à ce que ça aille.
Dans l’avion, un père (noir africain) et son jeune fils se mettent à paniquer :

  • Commençons par les Africains ! Dit le Commandant
  • Tiens papa, nous sommes foutus ! Déclare le fils en sueur.
  • Non, mon petit ! Nous sommes des Noirs ! Précise le papa
  • Mais…. Papa ! Nous sommes bien aussi des Africains. Tu m’as appris à toujours dire la vérité non ? Dis le fils
  • Oui, mon petit, c’est vrai ! Mais dans ce cas, si nous ne sommes pas des Africains, nous sommes des Nègres, nous serons des Noirs et si ça continue même, nous serons des Zoulous !
 

 

 
 

Copyright � 2009, Culture Vive